Badara Ndiaye : Du Basketball au Mannequinat.

J’ai découvert Badara lors de mes aventures de visionnage de profils sur Instagram. Vous savez quand vous allez sur Instagram pour chercher quelque chose de bien précis, et que vous cliquez sur une page et 10 millions de pages plus tard vous tombez sur le gros lot. 🙂

Badara Ndiaye est un jeune sénégalais vivant en Floride. Après avoir évolué pendant quatre ans dans le Basketball universitaire, Badara est à présent directeur créatif de BadaraOfficial Consulting mais il est également un contributeur Mode Homme pour l’Officiel Hommes.

Waxicious : Je sais que tu as grandi à Saint Louis, quel genre d’enfance as-tu eu?

Badara : Je dirais que j’ai eu une enfance normale au Sénégal : l’habituelle famille nombreuse. J’ai grandi musulman, et j’ai fréquenté une école privée catholique, et également un école coranique les weekends. Mais aujourd’hui je ne me considère pas religieux mais plutôt un croyant du concept “d’être bon et généreux”.

Waxicious : Pratiquais-tu un sport au Sénégal?

Badara : En grandissant, comme tout enfant sénégalais, je jouais au football bien sûr. Parce que j’ai toujours été athlétique, j’ai aussi joué au Volleyball, j’ai fait de l’athlétisme et je me suis même aventuré dans le domaine de la gymnastique avant de jouer au Basketball.

Waxicious : Comment t’es-tu retrouvé aux Etats-Unis?

Badara : Après avoir pratiqué le basketball pendant un an, j’ai fait partie du premier groupe du camp de basket S.E.E.D. à Thiés. S.E.E.D. connecte de jeunes athletes avec des équipes de basketball universitaires. J’ai été recruté pour jouer en division 1 de basketball en Iowa et j’ai ensuite été transféré à Miami, ou j’ai joué pendant deux années.

Waxicious : Avoir un contrat de division 1 et ensuite devoir quitter le game à cause d’une blessure, comment l’as-tu vécu?

Badara : En réalité j’ai joué lors des quatre années universitaires jusqu’à ma dernière année, et je me suis blessé au genou. Ça n’a pas été facile de savoir que j’allait devoir abandonner le basketball. Je n’étais pas prêt pour ça, j’avais rêvé de jouer à un niveau professionnel pendant longtemps.

Waxicious : Comment es-tu arrivé dans le mannequinat?

Badara: Un jour j’étais dans une soirée à Miami où j’ai rencontré feu Prescott McDonald. Je suppose qu’il a vu quelque chose en moi. Il m’a alors invité dans son studio, où j’ai fait mon premier test shoot. Et la suite, tout le monde la connaît.

Waxicious : Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le métier de mannequin?

Badara : Le processus créatif, depuis que je suis le directeur créatif de BadaraOfficial j’ai beaucoup progressé et grandi en tant que personne.

Waxicious : Quels sont les challenges auxquels tu as dû faire face en tant que mannequin?

Badara : Booker des jobs en tant que mannequin mesurant 2m11. Heureusement les media sociaux offrent tellement d’opportunités.

Waxicious : En tant que mannequin noir dans cette industrie est-ce qu’il est dur de signer de gros contrats?

Badara : Je n’ai jamais ressenti que je n’ai pas eu un job à cause de la couleur de ma peau. Le seul challenge auquel j’ai dû faire face est ma trop grande taille, et j’y fais toujours aujourd’hui.

Waxicious : Je te suis sur Instagram et je dois dire que tu es un fashionista, as-tu des projets de créer ta propre ligne?

Badara :  Merci beaucoup, Pas de ligne mode pour moi pour le moment, mais je suis toujours ouvert à travailler avec d’autres personnes créatives.

Waxicious : Tu retournes au Sénégal de temps en temps?

Badara : Cela fait longtemps que je n’y suis pas allé, mais je projette de travailler avec l’un des nombreux talentueux sénégalais.

Waxicious : Quel est ton plat sénégalais préféré?

Badara : Cebu Jen bien sûr!

Waxicious : Quelle est ta musique préférée?

Badara : J’écoute un peu de tout.

Waxicious : Naomi ou Tyra?

Badara : Pourquoi pas les deux?

Waxicious : Es-tu célibataire?

Badara : La plupart de mes followers, je pense, ne sont pas intéressés par ma vie personnel. Pour ça je suis reconnaissant. 🙂

Screen Shot 2017-04-24 at 1.09.41 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.09.57 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.10.10 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.10.34 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.10.48 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.11.08 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.11.39 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.12.09 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.12.50 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.13.07 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.13.32 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.13.44 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.14.19 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.14.51 AMScreen Shot 2017-04-24 at 1.15.15 AM

2 Comments

  1. aye
    April 24, 2017 / 2:52 pm

    nice interview,he seems level headed …love his instagram feed …good to know that he came from the SEED project as well et de voir sa reussite …come quoi u can have as many careers as you want:)

    • April 24, 2017 / 3:22 pm

      Yes Yaye, I love that he was able to pursue a new career. Thanks sis.

Leave a Reply